1 : Nos débuts

Publié le 7 mai 2021 à 08:11

1992, création du NEC GIGA Club. Le but : échanger des jeux entre adhérents et publications d'un journal interne.Nous sommes alors 2, moi et mon meilleur ami de l'époque, Régis, alias Drielack Le journal interne portait un nom à coucher dehors : Giga Journal Club Nec (trop long, entre nous, on disait GJCN Au sein de ce club, déclarée association loi 1901, nous y faisions aussi des K7 vidéos de tests de jeux. Des heures de délire !!

Puis 1994 vois mon déménagement sur Lyon, Drielack aussi, un profond changement est opéré au sein du NEC GIGA CLUB : décision de réaliser un véritable fanzine qui serait vendu hors association. Le PCEngine Power Fan était né.À cette époque où et comment le vendre, la question est posée. Par chance, j'habitais juste à côté d'un Dock Games à Lyon. Je lui ai proposé le PCEPF ainsi que venir faire des démos de jeux NEC dans son magasin. Chose incroyable, car oui, je dois bien avouer que nous n'y croyions pas trop au début, les ventes s'envolent. Les 20 premiers exemplaires se vendent en 2 jours, et la demande est encore là. 20 autres ont été produits, puis vendus. Puis encore 20 autres. Le N° 2 est alors mis en chantier. Le tout réalisé sur un 520 STe boosté (en 1040), avec des photos de jeux découpées dans le magazine japonais PC Engine Fan ainsi que Dengeki PC Engine (oui, je sais, maintenant, j'ai honte) et ensuite collées dans les articles imprimés. Un des membres de l'association, qui nous faisaient des petits dessins déjà dans le GJCN, a commencé à nous faire de plus en plus de petite BD sous le pseudo de "Bomberman". Il est aujourd'hui connu en tant qu'auteur de BD sous le nom de Jim Maitre ((1) FTW Productions - Jim Maitre | Facebook). Des personnes de toute la France nous ont contacté pour faire des tests, c'est ainsi que l'équipe est née composée de Mickey, PG Kid, Mr FX, Ryoga (un Belge), Drielack, Manken (du fanzine Manken Z), Bomberman, Ranma 1/2 Olivier et... Moi-même, connu à l'époque sous le pseudo de Griffon. Plus tard, un certain FX-Man de Paris est venu rejoindre les rangs, nous avons monté une antenne du NEC GIGA CLUB sur Paris avec lui, un coup d'épée dans l'eau, car trop tard pour nous, nous étions déjà sur la pente descendante.FX-Man a sorti son fanzine sur la PC-FX, un seul numéro paru à ce jour hélas. Quelques collaborations, avec des magasins Dock Games dans toute la France, avec Volusia Games à Dijon, et Samouraï à Paris, ont suivi, ainsi que Animeland et Kaze Animation pour le 1er cycle ciné manga dont nous étions le partenaire à Lyon. 8 Numéros plus tard, le dernier s'étant vendu avec une K7 vidéo de présentation de la PC-FX en 800 exemplaires, l'aventure se termine en 1996 assez bizarrement. En effet, j'avais engagé beaucoup de mes finances personnelles dans l'asso et le fanzine, étant au chômage et ne gagnant rien, je me suis retrouvé dans des difficultés que je n'ai pu assumer, surtout que j'avais alors un enfant de 2 ans. Malheureusement, mes mauvais choix de l'époque ont fait que cela s'est mal terminé. Le PCEnginePower Fan, c'était un ton unique et beaucoup d’approximation, car je traduisais tout ce que je pouvais des magazine japonais grâce à 2 tables de caractères : les Hiragana et Katakana. J'avais aussi un dictionnaire franco-japonais. Ainsi, quand on lit les fanzines avec ce que l'on sait aujourd'hui, on se rend compte des erreurs parfois énormes. Mais c'était aussi ça l'époque bénie de ce fanzine, on faisait ce qu'on pouvait avec ce qu'on avait. Pour vous donner une idée, j'ai retrouvé quelques images du N°1 que je vous ai mis en PDF à télécharger ici. Il manque des pages. J'espère avoir des scans d'autres exemplaires bientôt afin de vous les mettre en lecture.


 »

Ajouter un commentaire

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire.